• ETHIQUE D'ABORD

    ETHIQUE D’ABORD 

    CAHUZAC ET TOUS LES AUTRES, 

    UNE EXIGENCE DE MORALISATION 

     

     

    Jérome CAHUZAC a fini par l’avouer. Oui, il est bien propriétaire de comptes bancaires en Suisse et à Singapour afin d’échapper à la fiscalité française, et ce depuis près de vingt ans, ouvert par un proche des…LE PEN. Dernièrement, c’est Claude GUEANT, ancien ministre de l’intérieur UMP, qui a du mal à justifier les quelques centaines de milliers d’euros perçues quand il était aux responsabilités. 

     

    Les affaires en tous genres font surface, quel que soit le niveau de responsabilité : Paris, Levallois, Marseille et même…Poissy ! Souvenez-vous de l’affaire Bédier en 2006/2007, et son prolongement à Poissy où Député-Maire (et 1er adjoint) ont été condamnés. Ce qui n’a pas empêché l’UMP de lui redonner son mandat aux élections suivantes, législatives et municipales. 

      

    Vous avez beau les prendre « la main dans le sac », certains poussent le vice jusqu’à attaquer en diffamation les initiateurs de la mise en lumière comme M.CAHUZAC avec Médiapart. Notre blog POISSYSCOPE avait subi le même sort en 2010 quand le mélange des genres avait été dénoncé à l’égard de l’adjoint (MODEM) au commerce,  M.ALLAOUCHICHE : Une grosse partie des professionnels participants au salon auto-moto de Poissy, mise en œuvre par le service commerce, allaient déjeuner en ville dans un de ses restaurants, avec remboursement des repas par la mairie. Les faits ont été reconnus, le maire et son adjoint déboutés et votre serviteur relaxé par le TGI de Versailles. 

     

    Il est donc plus que temps de moraliser la vie politique, de sortir des conflits d’intérêts et de rétablir la valeur de la parole publique : en clair d’avoir une République exemplaire, enfin. 

     

    Daniel DEBUS

    POUR un renouveau à Poissy - http://www.pourpoissy.fr – Blog : poissyscope.fr

    « 2014, une perspectiveLa façade est belle »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    5
    anonyme78
    Dimanche 5 Mai 2013 à 18:30

    éthique d'abord et renouveau juste après !!! La revanche de Masdeu et de son équipe n'aura pas lieu !

    4
    un pisciacais
    Dimanche 5 Mai 2013 à 05:59

    je partage votre point de vue et il a le mérite d'être clair. Bon dimanche.

    3
    pourpoissy Profil de pourpoissy
    Samedi 4 Mai 2013 à 21:47

    Contrairement à ce qui a été posté dans un commentaire sur le site MEDIASEINE.FR, je n'ai jamais mis les pieds à la permanence de Mr MASDEU-ARUS. Adhérent UMP en 2005, je n'ai jamais renouvellé mon adhésion suite aux affaire et condamnation en 2006 du Député-Maire de Poissy.

     

    C'est toutefois "grâce" à lui que je me suis lancé en politique de manière active, mais contre lui, en 2007, car j'estime que tout élu et représentant du Peuple Français se doit d'être irréprochable. Les faits de corruption sont rédhibitoires pour moi et ils devraient engendrer la radiation à vie de l'intéressé(e) des listes électorales (ne permettant plus de voter et surtout de se présenter à nouveau devant les suffrages de nos concitoyens).

     

    J'avais indiqué en 2008 que j'irai jusqu'au bout pour ne pas remettre un corrompu à la tête de la ville, quitte à créer une alliance locale de membres de diverses obédiences politiques.

     

    Mon erreur est sans doute d'avoir fait confiance au maire actuel, qui à sa décharge avait 15 ans d'opposition à son actif pour lesquels j'avais pensé qu'il aurait acquis suffisemment d'ouverture d'esprit pour gérer notre ville en bonne intelligence des tendances qui lui ont permis de se hisser à la première loge.

     

    Ma déception a été grande et j'ai quitté le groupe majoritaire lors du conseil municipal du 24 septembre 2009, sans pour autant rejoindre l'opposition UMP, pour rester cohérent avec moi-même, et rester un homme libre, convaincu qu'une autre politique est possible.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    transparence
    Jeudi 2 Mai 2013 à 22:49

    Claude Guéant déclare que le virement de 500.000 euros, découvert au cours d'une perquisition menée à son domicile en février dernier dans le cadre de l'enquête sur des accusations de financement occulte de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, provient de la vente de tableaux.

    Concernant les factures payées en liquide découvertes à son domicile, l'ancien secrétaire général de l'Elysée explique qu'il s'agit de primes de cabinet réglées en espèces dont il aurait bénéficié lorsqu'il était au ministère de l'Intérieur.

    1
    pisciacais
    Jeudi 2 Mai 2013 à 22:22

    S’attaquer aux vrais problèmes qui nous empoisonnent la vie, voilà qui devraient être les défis de nos élus. Encore faut-il être en mesure de pouvoir agir concrètement et en profondeur sans être entravé par quelques conflits d’intérêts.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :