• Moins de poids lourds en ville,

    Plus de véhicules...?

     

    A partir du 1er mars 2012, les commerces de la ville ne seront plus approvisionnés que par des camions de moins de 16 tonnes, entre 6 h et 11 h, à la demande de la mairie.

    "Afin de préserver la tranquillité publique, de désengorger les grands axes de circulation et de prévenir les dégâts causés sur la voirie, la municipalité a décidé de limiter le passage en ville des camions à fort tonnage. Conséquence : les livraisons faites aux commerçants devront être assurées par des véhicules de moins de 16 tonnes, uniquement du lundi au samedi, de 6 h et 11 h. Pour permettre la bonne mise en œuvre de ces dispositions, la Ville appelle les professionnels à faire preuve de compréhension."

     

    Les commerçants de Poissy ont été "invités" à respecter cette disposition par courrier circulaire signé de l'adjoint au Commerce de la ville de Poissy, Abdelkrim ALLAOUCHICHE.

     

    Au delà de la volonté de désencombrer la ville, voilà une manière bien singulière de concertation avec ses homologues commerçants, avec toutes les conséquences que cela implique :

     

    - mise sur la touche de l'association locale des commerçants, dont l'adjoint est pourtant co-fondateur,

    - modification des tournées, avec des véhicules plus petits,

    - renchérissement des coûts logistiques et d'approvisionnement.

     

    La circulation et l'accessibilité sont devenus des critères clef pour les commerces. Rien qu'à voir les grandes zones commerciales qui se développent aux alentours, il faudrait être aveugle pour ne pas le croire ou en être persuadé.

     

    Avec un Plan de Déplacement Urbain (PDU) en friche, il est clair que cette décision municipale pour laquelle le Conseil du même nom n'a pas été consulté, si ce n'est même informé, va à l'encontre de toute logique d'aide aux commerce pisciacais. En effet, en ajoutant une contrainte supplémentaire aux conséquences budgétaires non connues mais certaines, n'est pas à proprement parler compréhensible dans le contexte actuel, traité à plusieures reprises dans la presse locale et nationale.

     

    De plus, n'aurons-nous pas, in fine, une augmentation du nombre de véhicules de livraison en circulation dans la ville ? Puisque plus petit(e)s et répondant à d'autres impératifs de gestion logistique, les camions/camionnettes seront dans l'obligation de devoir livrer à toute heure de la journée pour amortir les frais supplémentaires liés au saucissonnage des volumes.

     

    Sous des abords de qualité de vie présumée, la décision prise aura toutes les chances d'avoir des conséquences inattendues. L'exemple le plus frappant est celui de Paris, où réduction des voies et multiplication des feux tous les 50 à 100 mètres aidant, les automobilistes la vitesse moyenne en ville mais y passent plus de temps, et en conséquence pour polluer plus.

     

    A Poissy comme ailleurs, la route vers l'enfer est souvent pavée de bonnes intentions.

     

    Il serait donc utile voire nécessaire de suspendre cette décision et mettre tous les acteurs locaux autour d'une table afin d'étudier toutes les situations individuelles de nos commerces. En clair, la méthode est à changer, à defaut de l'équipe(...), pour entrer dans la concertation, pleine et ouverte. 

     


    4 commentaires
  • En complément du précédent article

    Comme annoncé, la demande a été faite au Maire de procéder à vérification, par lettre avec accusé de réception, de l'inscription sur les listes électorales de Poissy de l'ensemble de nos élus pisciacais. Sur le principe, il ne s'agit pas de viser quelqu'un en particulier, mais d'en avoir le coeur net. Quoi de plus simple pour faire taire cette rumeur, ces rumeurs, puisque plusieurs personnes seraient concernées, que de traiter le sujet à la racine.

     

    Dans la foulée, pour aider notre premier édile, un email circulaire a été envoyé à l'ensemble des élus - majoritaires, puisque les minoritaires n'ont pas (tous) d'adresse au nom de la ville malgré des demandes répétées, restées lettres mortes. Cet email indiquait la démarche suivie et la demande de produire une copie d'un relevé de taxes locales, en bon esprit de transparence.

     

    Une des réponses reçues a été de dire "la carte d'électeur suffira"... Non, puisque c'est la véracité de l'inscription sur liste qui doit être vérifiée.

     

    A moins de reconnaître qu'il y ait deux poids deux mesures dans notre République et que ce qui serait applicable dans la commune de Colombes ne le serait pas dans celle de Poissy...? Ce ne serait pas acceptable, d'autant que leur obédience politique est commune.

    La transparence est une exigence incontournable.

      

      


    4 commentaires
  • POISSY - RAMA

     

    L'affaire Rama Yade fait décidemment des vagues et ne finit pas d'en faire !

     

    Que vient faire cette figure politique nationale à Poissy ? Rien pour le moment, mais sait-on jamais... Ce serait plutôt sa carrière locale - à Colombes - qui en laisse pantois plus d'un, elle y compris.

    Elue municipale de Colombes et candidate aux législatives dans la circonscription d'Asnières-Colombes-sud (Hauts-de-Seine), elle a dénoncé, hier mardi 24 janvier, une coalition des pouvoirs locaux UMPS pour empêcher sa candidature. La veille, l'ancienne secrétaire d'Etat aux droits de l'homme avait vu sa demande de réinscription sur les listes électorales de la ville rejetée par le tribunal d'instance de Colombes.

      

    Ceci ne lui interdit toutefois pas de poursuivre sa campagne électorale.

     

    Mais revenons-en à Poissy : notre ami "insoumis", Yann MEREL, a mis le doigt sur le sujet, en demandant au Préfet de faire taire les rumeurs qui courent dans la cité de Saint-Louis : entre les élus qui n'habitent pas la ville, certains n'auraient même plus de taxes locales à y payer, se montrant potentiellement dans le même cas que "Rama".

     

    Sans compter que certains patronymes indiqués ne seraient pas les officiels...

     

    Alors, sur le principe, ce n'est pas au Préfet EN PREMIER LIEU de faire le contrôle, c'est au Maire de la ville, premier édile et donc premier concerné.

     

    Il parait donc judicieux de lui faire la demande par écrit, ce qui sera fait d'ici fin de la semaine puisque j'ai été interpellé par un concitoyen afin de savoir qui - au sein du conseil municipal - serait dans l'un ou l'autre cas de figure mentionné. Il faut espérer que la fumée n'ait pas de feu, ou sinon il faudra en tirer toutes les conséquences.

     

    Affaire à suivre !

     


    5 commentaires
  • TOUS NOS VŒUX POUR 2012, Mr LE MAIRE DE POISSY !

     

     

     

    Monsieur le Maire de Poissy n’aime visiblement pas devoir rendre compte à son conseil municipal. Telle est la conclusion de l’avalanche de mots et le déversoir de dédain et de mépris de sa part dont nous avons été témoin ce jeudi 15 décembre au soir.

     

    Nous avons ni plus ni moins assisté aux errements d’un maire et de son équipe.

     

    Tout d’abord par l’absence totale d’un budget prévisionnel pour 2012, qui selon lui ne serait pas sincère s’il avait été présenté. Le maire par cet acte reconnait qu’il lui manque un socle pour orienter les bons choix pour la ville de Poissy. Le gouvernement a bon dos !

     

    Un maire sans budget est un maire sans boussole.

     

    Ensuite l’engagement de travaux de deux millions d’euros pour l’école de La Coudraie dont le quartier ne sera réalisé qu’au mieux dans 3 ou 4 ans, après le dépôt à venir de demande d’ouverture en ZAC faite jeudi dernier.

    L’argumentaire de l’adjoint à l’urbanisme est d’une consternante mauvaise foi quand il déclare que l’ancienne équipe faisait des ZAC sans école, la nouvelle équipe fait des écoles sans ZAC (!).

     

    Après avoir annoncé l’achat par la ville de Poissy d’une patinoire synthétique en 2010, il avoue ne pas l’avoir fait. Mais alors qu’a-t-il fait de l’argent ? Tiré en feu d’artifice ?

     

    Pourquoi avoir augmenté les impôts locaux en 2011 ? Où va l’argent ? Les Pisciacais payent les dérives de cette majorité plurielle de plus en plus dépassée.

     

    En ces temps de météo délicate, l’équipe socialiste à la tête de la mairie laisse filer la barque dans la tempête.

     

    Aussi nous adressons nos vœux à notre maire abscons afin qu’il revienne à la raison en 2012 et qu’il n’augmente pas les impôts locaux une nouvelle fois !

      

    Daniel Debus

    Conseiller municipal

    Président de POUR Poissy

     


    20 commentaires
  • Faites-vous votre opinion !

     
    Gauche et droite ou UMP/PS même COMBAT !                                                             
      
    Les conseillers généraux UMP de Poissy dénoncent la médiocrité de l’équipe dirigeante actuelle à la mairie de Poissy pour l’augmentation des impôts locaux 2011 (taxe d’habitation et taxe foncière) ainsi que l’absence de défense des intérêts de notre ville et de ses commerçants par rapport aux nombreux projets de centres commerciaux aux alentours de Poissy.
    Sur ces points, nous ne pouvons qu’être d’accords car il faudrait être borgne pour ne pas voir l’incapacité du maire et de son équipe majoritaire à gérer notre ville.
    Mais il faut préciser et rappeler que le conseil général a augmenté ses impôts en 2010 et que les centres commerciaux poussent sur des communes gérées par des équipes à l’étiquette politique UMP.
    Il serait donc facile pour nos conseillers généraux de concilier ces projets avec la ville de Poissy !
     
    En ces temps de crise, il est dommage de faire de la politique par le petit bout de la lorgnette alors qu’il est nécessaire de travailler en équipe.
    Pour ces raisons, hors démagogie et étiquette politique, Les insoumis représentés par Yann Merel ainsi que Daniel Debus, conseiller municipal de Poissy, Président de l’association citoyenne « POUR Poissy », souhaitent défendre les intérêts des Pisciacais.
     
    A ce propos, ils font la déclaration commune : «  nous demandons au Maire de Poissy de baisser les impôts locaux de tous les Pisciacais dans le prochain budget 2012. Et en parallèle, nous demandons aux conseillers généraux de Poissy d’intervenir auprès des communes concernées pour corriger voire annuler  les projets de centres commerciaux à proximité et d’aider Poissy à développer et redynamiser les commerces de NOTRE ville.
      
    Daniel DEBUS - www.pourpoissy.fr

    14 commentaires