• COMMUNIQUE DE PRESSE 

     

    POISSY : UNE AUGMENTATION INTOLERABLE DES TAXES LOCALES

    LES RETRAITES ET LES PROPRIETAIRES PRIS POUR CIBLE

     

     

     

    A la réception de leurs relevés des impôts locaux, c’est un véritable choc qu’ont subi beaucoup de Pisciacais. Pourquoi ? Les chiffres parlent d’eux-même pour un grand nombre : +17 à +25% d’augmentation de la taxe d’habitation et de la taxe foncière, avec plusieurs centaines d’euros supplémentaires à payer d’ici à la fin de l’année. Poissy rejoint ainsi le peloton de tête des villes françaises de « la meilleure progression fiscale 2011 ».

     

    Si certains foyers pourront absorber le surplus de taxes car disposant – aujourd’hui – de revenus suffisants, d’autres comme les retraités auront bien plus de mal voire devront se priver sur leurs dépenses courantes.

     

    A l’inverse, les dépenses de la municipalité pisciacaise ne cessent de progresser depuis trois ans, avec plus de sept millions annuels de dépenses de fonctionnement complémentaires.

     

    Voilà le résultat de la politique du Maire de Poissy et de son équipe majoritaire. La prétendue défense des intérêts et du bien être des pisciacais ne résiste pas à la réalité des chiffres. L’appel à une grande agence de communication, qui outre le fait qu’elle va encore alourdir les charges municipales, n’est destiné qu’à défendre les intérêts et l’image de ces élus dépensiers. Pour ceux qui n’avaient pas encore ouvert les yeux, la lumière de la révélation fait mal.

     

    Car malgré les belles paroles de 2010, force est de constater que le pouvoir d’achat a été raboté par cette municipalité socialiste aussi déraisonnable qu’irresponsable.

     

     

    Daniel DEBUS
    Conseiller Municipal de Poissy
    Président de POUR Poissy
    http://www.pourpoissy.fr 

     

     


    15 commentaires
  • L'ART DE LEVER L'IMPOT AUX PISCIACAIS

     

    et aussi les hauts-le-coeur...

     

     

    Ce soir, la réunion du bureau de POUR Poissy a eu pour thème les impôts locaux.

     

    Plusieurs témoignages nous sont parvenus avec un constat amer, très amer même. En effet, le taux annoncé de 14,80 % d'augmentation des taxes locales s'est transformé en un +17% pour les familles avec enfant, pour culminer à près de +25% pour les retraités !

     

    Les premières informations qui nous avions pu glaner début octobre étaient très limitées, visiblement aux seules personnes qui font un seul règlement annuel. C'est désormais au tour de ceux qui sont mensualisés.

     

    D'autres taux pour 2011 sont également assez significatifs : +80% pour la taxe "spéciale d'équipement" destinée à financer le "Grand Paris". Pourtant Poissy et les Yvelines ne sont quasiment pas concernés, pour ne pas dire aucunément...

     

    Dans cette succession de mauvaises nouvelles, une seule évolution "positive" émerge du lot : la taxe d'ordures ménégères passe de 5,00 à 4,98%. Champagne !

     

    POUR Poissy vous invite à réagir dans son blog. Cet espace vous est ouvert. 


    10 commentaires
  • PARC MEISSONIER,

    UNE CLEF POUR LE BAR DU THEATRE ?

     

    Le parc Meissonier est un des lieux privilégiés de notre cité pour aller au calme et au vert, à la rencontre des animaux du Chateau de Villiers à deux pas. 

     

    Les soubresauts inattendus du temps ont permis d'y avoir un magnifique week-end.

     

    Les visiteurs sont principalement les familles venues flâner avec leurs jeunes enfants. L'aire de jeux a été réaménagée, les allées nettoyées ou bétonnées pour le passage des véhicules communaux, le fond de l'étang a eu le curage nécessaire, le parking de la piscine refait. Que du positif !

     

    Ne manque plus qu'une petite terrasse, le marchand de glaces, de gauffres ou autres barbapapa, tout proche de l'entrée qui donne vers celle du chateau. Voire un petit théatre de marionnette pour amener les plus jeunes (et leurs parents) à sortir et aller à la rencontre d'un environnement différent, vert et ludique.

     

    Comme le bar du théatre de l'hotel de ville manque cruellement d'un exploitant au point de devoir revoir à la baisse la redevance annuelle, les membres de POUR Poissy émettent la proposition de coupler sa présence au théatre avec celle du parc, qui est à créer. 

     

    Plusieures raisons la motivent :

     

    - un commerçant cherche à s'assurer un chiffre d'affaire, un bénéfice : la chalandise du seul théatre ne semble pas permettre une rentabilité satisfaisante. La solution passerait par l'amélioration de ses possibilités de chiffre.

     

    - la ville gagnerait en animations vers les plus jeunes, conforme au label obtenu et claironné sans que la "ville des enfants" ne soit très différente par rapport à la situation avant obtention.

     

    - le développement culturel et artistique trouverait un espace pour une mise en application inédite, en plein air certes, mais formatrice pour toutes les troupes en mal de rodage pratique.  

     

    Laure, membre de la commission éducation et jeunesse

    POUR Poissy, l'association POUR les Pisciacais

     

     


    8 commentaires
  • GESTION DE L'EAU – UNE EVALUATION A MENER

     


    A Poissy, la gestion de l'eau est confiée au SIARH (Syndicat Intercommunal d'Assainissement de la Région de l'Hautil) dans le cadre d'une DSP (Délégation de Service Public). C'est aussi le cas pour le traitement des déchets, avec le SIDRU (Syndicat Intercommunal pour la Destruction des Résidus Urbains). Le premier est présidé par le Maire de Poissy, le second par celui de Saint-Germain en Laye.

    La communication de la ville est assez spartiate sur le sujet. :
    http://www.ville-poissy.fr/fr/la-mairie/les-delegations-de-service-public.html


    Il faut savoir que le renouvellement du contrat est pour bientôt, en mars 2015, aiguisant appétits et controverses.


    Encore faut-il vouloir faire une étude sérieuse alternative.
    C’est rarement fait et on est généralement mis devant le fait accompli.

     
    C’est dès maintenant que la mairie doit mandater des experts pour évaluer la reprise en régie municipale, faute de quoi les jeux seront joués d'avance.


    2 commentaires
  • ITINERAIRES CYCLABLES

    La mise au point de MDB Poissy à Vélo

     

    Dans leur courrier daté du 20 Août 2011, adressé au Maire et à toute l'équipe municipale de Poissy, l'association MDB Poissy à vélo faisait un rappel de l'article L.228-2 du code de l'environnement.

     

    Ce dernier stipule qu'à l'occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l'exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d'aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloir indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. L'aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du Plan de Déplacements Urbains, lorsqu'il existe.

     

    Or plusieurs réfections ont déjà eu lieu depuis un an, boulevard Devaux et rue d'Aigremont.

    Sans respect de la loi sur l'air, avec en référence la jurisprudence faite à Valence.

     

    L'association propose donc d'être sollicitée pour "travailler dans la concertation sur l'ensemble des projets en cours et dans le respect mutuel".

     

    Cette démarche citoyenne doit être saluée dans un premier temps.

     

    Dans le second temps, elle amène à réfléchir plus largement sur le sujet :

     

    - l'amoncellement de lois, de codes, de normes, expose tout élu oublieux - généralement involontairement - à une insécurité de fonctionnement parfois non négligeable;

     

    - l'aménagement du territoire urbain est un enjeu souvent annoncé comme pris en charge, voire géré, mais trop souvent subi;

     

    - l'aspect catégoriel - les cyclistes - est certes important, mais il ne doit pas faire oublier l'intérêt général, les transports en commun en priorité.

     

    Alors, oui, le besoin de concertation est évident, particulièrement dans les liaisons internes à la ville, mais pas seulement.

     

    En regardant les nouveaux aménagements de l'ex-N13, les pistes cyclables sont bien là, mais sans être connectées avec d'autres. Bref, on respecte la loi, mais sans se soucier des liaisons.

     

    Soucions-nous également de la faisabilité. Prenons l'exemple de la rue d'Aigremont, que je connais bien pour y avoir vécu 10 ans, qui a été refaite sur sa première portion. Les places de parking ne sont désormais plus positionnées à cheval sur le trottoir et la route mais sur la seule route. Résultat : les bus qui avaient déjà du mal à se croiser (ligne 52) ne se croisent plus, car s'est devenu impossible ! Alors de là à y intégrer une piste ou un couloir cyclable relève de la mission impossible, sauf à la rendre à sens unique.

     

    Les impacts potentiels sont donc importants. Le plan de mobilité ou PDU n'a qu'à bien se tenir ! Et à être révisé dans la plus large concertation.

    Daniel Debus

    Conseiller municipal

    Président de PourPoissy 

     


    3 commentaires