• Déclaration lors du Conseil Municipal du 30 novembre 2010

     

     

    "Monsieur Le Maire,

    Je ne peux qu’exprimer mon étonnement et mon inquiétude relativement aux points 15 et 16 des délibérations de ce conseil qui consistent en la mise place de la municipalisation du Centre André Malraux.

     

    Etonné en premier lieu, car l’argument avancé de « la mission de service public » m’interpelle.

     

    En effet, à ce compte là, toute association un peu développée sur le territoire de la commune serait à ce compte-là éligible à la municipalisation.

     

    Etonné également car votre action pour d’autres associations a été de dénoncer la mainmise de l’ancienne équipe municipale et de faire en sorte de la contrecarrer cette mainmise.

     

    Et voilà donc que désormais, vous changez votre fusil d’épaule et vous faites l’opération au grand jour.

     

    Vous aurez beau jeu de dire que le Comité Technique Paritaire a donné un avis favorable, tout comme le CA de l’association. Mais chacun sait que le retrait des subventions importantes peut faire plier toute velléité contraire.

     

    Je ne peux dans la foulée que rappeler que les critères d’attribution de subvention étant assez flous, tout semble être permis.

     

    Je suis inquiet en second lieu car tout justement toute association un peu développée sur le territoire de la commune serait à ce compte-là éligible à la municipalisation.

     

    On sait que vous avez commencé à le faire, mais on ne sait pas où vous allez vous arrêter."

     

    Daniel DEBUS, le 30 novembre 2010


    2 commentaires
  •  

    Ce vendredi 03 décembre 2010, la création de « POUR POISSY », association citoyenne de loi 1901, a été annoncée à la presse, en la présence de Renée ANDRE, sa Trésorière et de Ludovic BLANCHARD.

     

    Son objet est le suivant :

     

    - contribuer au débat politique à Poissy (Yvelines) ;

     

    - constituer une force d’analyse, de réflexion et de propositions ;

     

    - contribuer à l’information des citoyens et encourager leur implication dans la vie de la commune ;

     

    - agir au niveau départemental, régional, national ou européen pour tous les sujets ayant un impact sur Poissy ou ses habitants, notamment l’environnement, l’urbanisme et le patrimoine ;

     

    - donner à Poissy et ses habitants une perspective de faire vivre différemment la commune aussi bien dans le cadre municipal, intercommunal que cantonal et régional ;

     

    - redonner à Poissy et ses habitants leur rôle de leader de l’espace urbain et naturel dans le nord des Yvelines ;

     

    - donner toute sa place à la diversité des profils et des pensées de ses membres pour enrichir la réflexion sur les actions à mener ;

     

    - contribuer à toutes sortes d’activités qui favorisent la convivialité, y compris intergénérationnelle ;

     

    - susciter des candidatures aux élections municipales.

     

    La vie politique a besoin d’une respiration à Poissy, et "POUR POISSY" veut insuffler une nouvelle dynamique en dehors des partis et de toute leurs velléités hégémoniques.

     

    Ainsi, POUR POISSY n’a pas vocation à rassembler les citoyens d’une seule rive. D’ailleurs, « droite » et « gauche » veulent-ils réellement encore dire quelque chose aujourd’hui ?

     

    Le spectacle de l’UMPS donné au niveau national et régional est devenu la pire des caricatures de la politique, qui fait dire et penser à la plupart des citoyens « c’est blanc bonnet et bonnet blanc ».

     

    Pour preuve, les élections n’attirent plus les électeurs, au regard des taux d’abstention importants.

     

    Les élections récentes en sont l’illustration. Les régionales ont a peine fait déplacer la moitié des électeurs. Les partielles en 2009, cantonales et législatives dans la 12ème circonscription, en ont été les points d’orgue de l'abstention, avec respectivement 22 et 33% de participation seulement.

     

    Il s’agit donc de redonner de l’intérêt à la politique aux citoyens, en faisant appel à eux.

     

    L’objectif est peut-être ambitieux et la route est sans doute longue. Mais c’est un devoir que de les remettre sur la voie de maîtriser leur destin, et non pas par défaut.

     

    J’ambitionne que « POUR POISSY » devienne le catalyseur de cette démarche, localement, car je suis persuadé que pour des municipales, les clivages politiques n’ont pas leur place.

     

    L’avenir est au « sans étiquette », à condition de rassembler l’ensemble des forces républicaines et capter le vote de contestation qui aurait tendance à aller vers les extrêmes.

     

    Les récentes élections dans les Yvelines et en Ile de France ont montré que l’hégémonie d’un seul parti ne devenait pas la solution gagnante.

     

    POUR POISSY se veut être le début de l’élan citoyen de la reconquête démocratique de la municipalité à l’échéance de 2014, reconquête sur la base du renouveau des pratiques politiques, sans idéologie sectaire, avec au contraire des relations qui soient :

     

    - un réel échange et un partage d’idées

     

    - une concertation effective et non galvaudée

     

    - une transparence visible et assumée

     

    conditions sine qua non du respect des citoyens (et de l’opposition)

     

    Pour réussir, POUR POISSY demande une cohésion d’équipe avant tout, avec l'objectif de l’intérêt général.

     

    Les valeurs de POUR POISSY se veulent positives et communes, en restant maître de sa conduite mais ouvert sur ses idées.

     

    Car, in fine, l’enjeu est de faire de la politique autrement.

     

    Au-delà du besoin, c’est devenu une nécessité pour nos citoyens, pisciacais et pisciacaises en premier lieu.

     

    Daniel DEBUS – Président

     

    Conseiller municipal de Poissy


    2 commentaires