• MAISON DANLY, dite MAISON DE FER

     

    Premier projet lancé en son temps (2008), par l'association "Coeur de Poissy", fer de lance du candidat à la reconquête et désormais premier édile de la ville, "la maison de fer" date de la fin du 19ème siècle. Cette maison de chantier abritait des ouvriers participant à la construction des batiments de l'exposition universelle de 1889. Elle a aussi été appelée Maison Eiffel, du nom de la Tour, construite à l'époque pour l'occasion (et jamais démontée), même si Gustave Eiffel n'a rien à voir ...

     

    Beau projet, qui rappelle l'histoire de la ville, des mémoire d'enfants qui y jouaient il y a quelques décennies encore.

     

    Devenu "tas de ferraille" depuis la tempête de 1999, la chose n'est pas aisée de remettre sur pied les murs en plaques de tôle. "Un peu" d'argent va être nécessaire, les mécènes seront-ils au rendez-vous  pour combler le coût estimé de 2 millions d'euros ?

     

    Saluons la ténacité "de fer" des participants, mais gardons à l'esprit que d'autres batiments, plus anciens, mériteraient au moins autant d'intérêt pour sauvegarder la mémoire de la ville, même si ou plutôt d'autant qu'elle est plus lointaine : La chapelle de la Maladrerie date du 12ème siècle. Les murs de l'Abbaye mériteraient aussi toute l'attention nécessaire (la rénovation d'une partie est en cours pour pouvoir rouvrir l'artère majeure à la circulation). Les futures fêtes médiévales de la ville en serait encore un plus grand succès.


    votre commentaire
  • Les monte-en-l'air se lèvent tôt (ou se couche tard), à Poissy comme ailleurs...

    Une jeune femme de 21 ans se retrouve à l'hopital pour avoir sauté du bacon de sa chambre, pour échapper aux deux intrus qui se soient introduits chez elle vers 4h30 ce lundi matin.

     

    Il y a sans doute des informations plus importantes, mais le principe de sécurité est une fois de plus mis à mal dans la cité de Saint-Louis. L'histoire ne dit pas encore si les caméras ont pu enregistrer quelque chose.

     

    Il serait intéressant d'avoir un point sur le fonctionnement de la "vidéo-surveillance", un retour sur expérience, au bout des premiers mois de fonctionnement.

     

    En attendant, la vigilance reste de mise, comme le renforcement des effectifs policiers sur le terrain. Le coup de filet réalisé il y a quelques semaines aura permis de stopper la fine équipe qui écumait Poissy et ses environs, et ses hameaux en particulier.

     

    Bonne fin de période estivale à tous.


    votre commentaire
  • Découvrez dans Poissyscope.fr pourquoi l'épée est suspendue au-dessus de la tête des Pisciacais et des Pisciacaises. 


    votre commentaire
  • Toute l'équipe de POUR Poissy vous adresse ses meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2015 !


    votre commentaire
  • POISSY, la bataille politique continue !

     

    Sur fond de promesses faites avant (ré-)élections municipales, il y a un certain nombre d'affaires qui sont apparues à Poissy, certaines un peu plus rocambolesques que d'autres.

     

    De nombreux Pisciacais se posent des questions, au sujet de celle révélée cet été :

     

    Ainsi, la question est posée pour la validité d'une promesse écrite faite par F.BERNARD, alors qu'il était encore Maire et Président de la SEMAP à R.BERTRAND (ex-adjoint et conseiller municipal sortant) pour le rachat de sa maison en plein centre ville, pour la modique somme de 1,5 millions d'euros.

     

    D'autre part, la somme est-elle appropriée au prix du marché ?

    De plus, quel est le projet d'aménagement du centre-ville qui aurait été entrevu ? Aurait-il été l'occasion de créer une galerie commerciale ou un ensemble de boutiques selon la possibilité foncière ?

     

    Enfin, à quelle occasion le projet aurait-il été discuté puis validé ? Pas en Conseil municipal, puisque le projet n'aurait certainement pas manqué de faire interpeller plusieurs conseillers.

     

    Reste le cadre de la SEMAP, assez obscur puisqu'aucun rapport d'objectifs ou projet clair n'a été élaboré - à notre connaissance.

     

    Une chose est sûre, l'enjeu financier est important : le montant représente plusieurs vies professionnelles payées au SMIC.

     

    Quelles sont les responsabilités réelles ? Les Pisciacais devraient-ils payer pour cette affaire ? Car ville ou Semap, cela reviendrait peu ou prou à la même chose.

     

    La page Facebook "Poissy1faux" ouverte récemment, puis fermée à l'accès public, par R.BERTRAND, serait l'occasion de donner toute l'info nécessaire pour arriver à se faire une opinion sur la base des détails et des preuves.

     

    Faudra-t-il attendre l'audience de jugement pour en connaître les détails ? Le tribunal donnera son verdict, mais sera-t-il le même que celui des Pisciacais : est-ce l'intérêt général ou l'intérêt particulier qui est visé ? Le doute reste permis.

     

    Affaire à suivre !


    6 commentaires