• ETHIQUE D’ABORD 

    CAHUZAC ET TOUS LES AUTRES, 

    UNE EXIGENCE DE MORALISATION 

     

     

    Jérome CAHUZAC a fini par l’avouer. Oui, il est bien propriétaire de comptes bancaires en Suisse et à Singapour afin d’échapper à la fiscalité française, et ce depuis près de vingt ans, ouvert par un proche des…LE PEN. Dernièrement, c’est Claude GUEANT, ancien ministre de l’intérieur UMP, qui a du mal à justifier les quelques centaines de milliers d’euros perçues quand il était aux responsabilités. 

     

    Les affaires en tous genres font surface, quel que soit le niveau de responsabilité : Paris, Levallois, Marseille et même…Poissy ! Souvenez-vous de l’affaire Bédier en 2006/2007, et son prolongement à Poissy où Député-Maire (et 1er adjoint) ont été condamnés. Ce qui n’a pas empêché l’UMP de lui redonner son mandat aux élections suivantes, législatives et municipales. 

      

    Vous avez beau les prendre « la main dans le sac », certains poussent le vice jusqu’à attaquer en diffamation les initiateurs de la mise en lumière comme M.CAHUZAC avec Médiapart. Notre blog POISSYSCOPE avait subi le même sort en 2010 quand le mélange des genres avait été dénoncé à l’égard de l’adjoint (MODEM) au commerce,  M.ALLAOUCHICHE : Une grosse partie des professionnels participants au salon auto-moto de Poissy, mise en œuvre par le service commerce, allaient déjeuner en ville dans un de ses restaurants, avec remboursement des repas par la mairie. Les faits ont été reconnus, le maire et son adjoint déboutés et votre serviteur relaxé par le TGI de Versailles. 

     

    Il est donc plus que temps de moraliser la vie politique, de sortir des conflits d’intérêts et de rétablir la valeur de la parole publique : en clair d’avoir une République exemplaire, enfin. 

     

    Daniel DEBUS

    POUR un renouveau à Poissy - http://www.pourpoissy.fr – Blog : poissyscope.fr


    5 commentaires
  • 2014, UNE PERSPECTIVE D’UN AN

     

    A une petite année des prochaines municipales, les appétits des politiciens s’aiguisent, au national comme au local. Dans la lutte pour le pouvoir, les déclarations vont bon train : UMP-UDI/MODEM sont déjà sur la brèche, pas encore le PS-PCF-FG, mais le maire briguera sûrement sa propre succession « tant il y a encore à faire ». A ce titre, il n’y aura pas d’augmentation d’impôts en attendant, rassurez-vous. De toute façon, les recettes de la ville ont bondi de 5 millions d’euros a minima depuis 2011. Merci aux Pisciacais, particuliers et entreprises, pour leur « petite » contribution.

     

    Avec la perspective d'une seule liste "de droite" et une liste "de gauche", les jeux sont-ils faits ? D’un côté, l’insécurité est mise en avant, mais qui a réduit les effectifs policiers de 16.000 hommes pendant cinq ans en France ? De l’autre, la gestion sociale revient en force, mais avec quel argent ?

     

    Avec les projets de loi mis au devant de la scène (droit de vote des étrangers, mariage pour tous), la diversion a été totale ces dernières semaines ; diversion qui nous fait passer à côté de l’essentiel : avec une fermeture d’usine par jour en France, la guerre économique mondiale fait de plus en plus de victimes chez nos concitoyens. La lutte pour le pouvoir politique leur parait ainsi de plus en plus lointaine. Pour preuve le taux de participation en berne aux élections. La référence aux partis politiques est perçue comme bien futile, sclérosante et improductive.

     

    Au-delà des belles paroles et promesses données à grand renfort de communication, c'est un véritable projet qu'il nous faut. Pour les Français et les Pisciacais en particulier. A ces derniers d’en juger dans un peu moins d'un an...

     

    Daniel DEBUS

    POUR un renouveau à Poissy - http://www.pourpoissy.fr – Blog : poissyscope.fr


    2 commentaires
  • IL Y A PRIORITE ET PRIORITE

     

     

    Les réalisations et projets n’ont visiblement pas le même niveau de priorité au sein de l’équipe majoritaire. Ainsi les projets de ZAC (ex-Bongard désormais Eoles, La Coudraie, rue Labarrière), les transports (TGO, gare Eole), l’Agenda 21, les « maisons de » ont des états d’avancement très divers et variés.

     

    Le rythme de progression des ZAC est particulièrement lent, avec peu d’effets concrets sur le terrain pour le moment, à l’heure où le transfert de certaines activités de PSA vers Poissy rend le besoin encore plus urgent. Il est fort regrettable que le maire ou un de ses adjoints ne se soit même pas déplacé(s) à la réunion de coordination organisée en partenariat entre Etat et l’entreprise. On finirait par croire que la priorité ne serait pas là.

     

    Où est-elle donc ? Dans l’intercommunalité (INTERCO) avec Achères et Conflans-Sainte-Honorine pour lequel le forcing est fait pour une mise en place au 1er janvier 2014 ? Une communauté de communes est avant tout une communauté de projets, alors lesquels sont-ils ? Dans la modification des rythmes scolaires que, sauf erreur de ma part, le maire veut imposer dès la rentrée 2013 à Poissy ? Avec le financement de l’Etat à 50 euros par enfant, pour un coût total de 150, qui va payer la différence ? Question fiscalité locale, nous avons « déjà donné » ! Question égalité public-privé, le déséquilibre est patent qui plus est !

     

    Cette précipitation laisserait-il entrevoir une échéance funeste (en résultat) pour 2014 ? En attendant, les autres priorités de Poissy semblent délaissées une fois de plus. La voirie en est un bel exemple.

     

    Daniel DEBUS - Conseiller municipal

    POUR un renouveau à Poissy – Blog : poissyscope.fr

     


    6 commentaires
  • ECONOMIES ET CONCERTATION TARDIVES

     

     

    Les économies sont devenues la règle à la mairie de Poissy. Après des années d’augmentation de la masse salariale, dénoncée dès 2009 entre autres, désormais tout y passe : paiement des heures du personnel municipal, fournitures, frais de représentation du maire etc. Tout ? Non ! 

     

    Le nouveau véhicule de fonction de notre premier édile est "toutes options" avec son double échappement et ses vitres fumées, à tel point qu'on ne peut même pas en voir l'intérieur. Il laisse à penser que les économies n'ont pas été faites ici... Nous avions une autre idée du véhicule « économique » et « durable ». Peut-être que notre maire ne connaît pas encore très bien l’Agenda 21 de notre ville... Les « riches » commerçants pisciacais qui se sont retrouvés taxés avec une hausse extraordinaire de la CFE apprécieront sans doute.

     

    Depuis quelques jours, l’hôtel de ville ferme ses portes à 17H15, là où précédemment il baissait pavillon à 18H. C’est bien connu tous les Pisciacais sont aux 35 heures et sont pleinement disponible en journée. Désormais, c’est du 8H30-12H et 13H30-17H15. Ces dispositions ne concernent pas uniquement l’accueil en mairie, mais l’ensemble des services de la ville, dont les agents ont été mis devant le fait accompli. Pas étonnant alors que seulement une centaine d’entre eux (sur 900) aient fait le déplacement aux vœux du maire…Et pourtant, dans la dernière communication municipale en ce début d’année, il y a avalanche de projets de consultation citoyenne.

     

    « Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais » nous vient à l’esprit une fois de plus, mais plus seulement aux conseillers municipaux minoritaires. Une belle année 2013 en perspective… !

     

    Daniel DEBUS

    POUR un renouveau à Poissy - http://www.pourpoissy.fr – Blog : poissyscope.fr


    1 commentaire
  • DECLARATION(S) DE CANDIDATURE(S) AUX MUNICIPALES 2014

     

     

    Depuis le jeudi 24 janvier 2013, nous voilà avec deux candidatures déclarées aux municipales de 2014, à Poissy.

     

    D'une certaine manière, elles étaient attendues, peut-être pas aussi tôt. Mais chacun sait qu'une élection est une course de fond. Le sprint n'ayant pas réussi en 2008, il fallait donc "y aller" plus tôt.

     

    L'affrontement COPE-FILLON trouve ainsi son prolongement local.

     

    A POUR Poissy, le questionnement est grand : faut-il se déclarer dès à présent ? Ou au contraire, faut-il attendre, jusqu'à créer la surprise du dernier moment ?

     

    Débat et concertation seront à l'ordre du jour de la prochaine assemblée.

     

     


    3 commentaires