• Sécurité, une option ?

    SECURITE, UNE OPTION ?

     

    D'élections en élection, le thème de la sécurité revient au devant de la scène. Bannière pour les uns, croix pour les autres, il ne laisse pas indifférent. 

     

    La véritable question relève du bon sens : veut-on restaurer les conditions élémentaires de la sécurité publique, ce qui veut dire d’abord assurer la sécurité de ceux chargés d’assurer la sécurité de tous ?

     

    Le mouvement de protestation des policiers d'il y a quelques jours n’a rien d’un mouvement d’humeur. Le ras-le-bol qu’il exprime vient de loin. Cela fait des années que les forces de l’ordre sont maltraitées, qu’on leur demande de faire toujours plus de chiffre avec toujours moins de moyens, alors même que les gouvernements qui passent et se ressemblent clament tous leur attachement à une politique de fermeté en matière de sécurité publique.

     

    Il en va de même au niveau municipal.

     

    A niveau national, il "suffirait" de mettre en œuvre réellement des conclusions du « livre blanc sur la sécurité » qui, en 2011, prônait des "règles simplifiées et adaptées au traitement de la petite délinquance ".

     

    Au niveau local, le bon sens voudrait une remise en cause et des actions ciblées concernant les "zones de rencontre", voulues ou non..., en ville comme en proche périphérie. Les signalisations dans les voies de circulation doivent faire l'objet d'une révision certaine, tant elles sont absentes/inadaptées/détériorées.

     

    A Poissy, les passages piétons dangereux au détour d'un virage sont nombreux. Une des clefs serait la révision du PDU (Plan de Déplacement Urbain), mais tant qu'un meilleur soin ne sera pas appliqué à l'état des voies. 

     

    Mais c'est probablement le contournement de la ville qui sera à même de résoudre l'encombrement et la volonté de certains automobilistes de vouloir y passer en moins de temps qu'il n'en faudrait. 

     

    Voyons déjà ce qui existe : on parle souvent de l'axe Triel-Saint Germain dont la congestion est devenue un "modèle". Mais on oublie celui de la N12-Plaisir-Poissy, sauf peut-être en cas d'accident dans la côte des Grès, et la D30 dans son prolongement. Nous sommes en effet plusieurs dans l'association à emprunter régulièrement cette voie.

     

    Le constat est simple : les sorties de ville, à Poissy et à Plaisir sont en assez bon état, sur généralement 2 kilomètres. Mais entre ces zones, c'est pour ainsi dire un "no man's land" !

     

    La partie entre Feucherolles et le niveau de la Ferme du Poult est dans un état déplorable, avec de grands pans d'absence de marquage au sol.

     

    Allons-nous ré-assister en un renvoi de balle entre mairie et conseil général au sujet de l'entretien et de la réfection de voie, ou alors va-t-on enfin se parler sereinement et constructivement pour agir dans l'intérêt général ?

     

    La sécurité, oui, mais toute la sécurité et rien que la sécurité, car elle n'est définitivement plus une option !

    « Poissy, ville commerciale bientôt morte ?TRAVAUX D'ÉTÉ ET REPRISE »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    3
    un pisciacais
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 10:08

    fin août, tout a été refait ! Vous avez été entendu...

    2
    Kat78
    Jeudi 31 Mai 2012 à 22:45

    je l'emprunte tous les jours et il est difficile de dépasser les camions qui peinent dans la côte.

    1
    pisciacais
    Lundi 28 Mai 2012 à 09:13

    entièrement d'accord avec vous ! on a du mal a voir la route dans la nuit, et quand il pleut c'est une galère

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :